2020 Simmel Award

Life in personal networks: contexts and dynamics

Claire Bidart  |  Alain Degenne  |  Michel Grossetti

> > Back to Sunbelt 2020

2020 Simmel Award Winners
2020 Simmel Award Winners will present
Life in personal networks: contexts and dynamics

2020 Simmel Award Winner Claire Bidart
Claire Bidart

Claire Bidart was born in 1960. She is a sociologist, research director at CNRS. She defended her doctoral thesis at the Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales in 1993, on sociability and friendship. Since then, she has been working on the dynamics of personal networks and life course. She designed and conducted a longitudinal survey, the "Panel of Caen", which followed over time the stages of entry into adult life of a population of young people re-interviewed every three years, between 1995 and 2015. The aim is to analyse the pathways and transitions to adulthood, to examine in detail the relational dynamics and changes in personal networks, and to explore the links between these different processes. Her approach combines qualitative and quantitative longitudinal methods. Her works with Michel Grossetti and Alain Degenne have resulted in the publication of the book La vie en réseau (translated into English, expanded and soon available), as well as various exploratory works, in particular methodological ones. She has also worked on youth, life courses, biographical temporalities, bifurcations, professional integration, the relationship to work and its evolution, and socialization processes more generally.

For more information: http://www.lest.cnrs.fr/spip.php?article483

For more information on the longitudinal survey: https://panelcaen.hypotheses.org/

Claire Bidart est née en 1960. Elle est sociologue, directrice de recherche au CNRS. Elle a soutenu sa thèse de doctorat à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales en 1993, sur la sociabilité et l’amitié. Elle travaille depuis sur la dynamique des réseaux personnels et les parcours de vie. Elle a conçu et dirigé une enquête longitudinale, le « Panel de Caen », qui a suivi dans le temps les étapes de l’entrée dans la vie adulte d'une population de jeunes ré-interrogés tous les trois ans, entre 1995 et 2015. Il s’agit d’analyser les parcours et les transitions d’entrée dans la vie adulte, de détailler les dynamiques relationnelles et les évolutions des réseaux personnels, et d’explorer les articulations entre ces différents processus. Son approche associe les méthodes longitudinales qualitatives et quantitatives. Ses travaux avec Michel Grossetti et Alain Degenne ont abouti à la publication de l'ouvrage La vie en réseau (traduit en anglais, augmenté et bientôt disponible), ainsi qu'à divers travaux exploratoires, méthodologiques en particulier. Elle a aussi travaillé sur la jeunesse, les parcours de vie, les temporalités biographiques, les bifurcations, sur l’insertion professionnelle, sur le rapport au travail et ses évolutions, et sur les processus de socialisation plus généralement.

Pour en savoir plus: http://www.lest.cnrs.fr/spip.php?article459

Pour en savoir plus sur l’enquête longitudinale: https://panelcaen.hypotheses.org/


2020 Simmel Award Winner Alain Degenne
Alain Degenne

Alain Degenne was born in 1939. He was Research Director at the CNRS. His areas of research were social science research methods, graphs and social networks, the labor market and longitudinal surveys. He founded in 1986 the Laboratory of secondary analysis and methods applied to sociology (Lasmas-CNRS) of which he was the director for 12 years. In 1991, he organized in Paris, with Alexis Ferrand, the second European conference on social networks. He is now working on social networks with Claire Bidart and Michel Grossetti. He is the co-author with Michel Forsé, of the book Les Réseaux sociaux (translated into English in 1999: Introducing social networks, Sage); with Yannick Lemel, Sociologie des comportements intentionnels, Economica, 2006; with Claire Bidart and Michel Grossetti, La vie en réseau : dynamique des relations sociales, Presses Universitaires de France, 2015. With Claire Bidart, he co-edited the volume 27-4 (2005) of Social Networks: The Dynamics of Personal Networks and in 2011, with Catherine Marry and Stéphane Moulin, Les catégories sociales et leurs frontières, Presses de l'Université Laval, 2011.

Né en 1939, retraité depuis 2004. Il a été directeur de recherche au CNRS. Ses domaines de recherche étaient les méthodes de recherche en sciences sociales, les graphes et les réseaux sociaux, le marché du travail et les enquêtes longitudinales. Il a fondé en 1986 le  Laboratoire d’analyse secondaire et des méthodes appliquées à la sociologie (Lasmas) dont il a été le directeur pendant 12 ans. En 1991, il a organisé à Paris, avec Alexis Ferrand la seconde conférence européenne sur les réseaux sociaux. Il travaille maintenant sur les réseaux sociaux avec Claire Bidart et Michel Grossetti. Il est le co-auteur avec Michel Forsé, de l’ouvrage Les réseaux sociaux (traduit en anglais en 1999 :  Introducing social networks, Sage) ; avec Yannick Lemel, Sociologie des comportements intentionnels, Economica, 2006; avec Claire Bidart et Michel Grossetti,  La vie en réseau : dynamique des relations sociales, Presses universitaires de France, 2015. Avec Claire Bidart, il a coédité le volume 27-4 (2005) de la revue Social Networks :  The Dynamics of Personal Networks et en 2011, avec Catherine Marry et Stéphane Moulin, Les catégories sociales et leurs frontières, Les presses de l'université Laval, 2011.


2020 Simmel Award Winner Michel Grossetti
Michel Grossetti

Michel Grossetti studied mathematics and sociology at the University of Toulouse. His work focuses on social networks, innovation, the geography of scientific activities and social science theory. His research on social networks combines studies on personal networks with the development of a method focused on relational chains. On personal networks, he transposed in France a method used by Claude Fischer in a study conducted in the 1970s in California, which enabled him to make comparisons, the results of which are included in the book La vie en réseau (Life in the Networks) co-authored with Claire Bidart and Alain Degenne. On relational chains, he has developed a method (the "quantified narrations") to reconstruct processes of connecting people, to identify cases where these connections involve the mobilization of interpersonal relationships, and then to identify the chains of relationships mobilized (Studying Relational Chains from Narrative Material. (Bulletin of Methodological Sociology, with Jean-François Barthe and Nathalie Chauvac, 2011). With Frédéric Godart, he also translated and edited the second version of Harrison White's Identity and Control into French.

web: https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Grossetti

Michel Grossetti a étudié les mathématiques et la sociologie dans les universités de Toulouse. Ses travaux portent sur les réseaux sociaux, l'innovation, la géographie des activités scientifiques et la théorie en sciences sociales. Ses travaux sur les réseaux sociaux associent des études classiques sur les réseaux personnels et le développement d'une méthode centrée sur les chaînes relationnelles. Sur les réseaux personnels, il a en particulier transposé en France une méthode utilisée dans une étude menée dans les années 1970 en Californie, ce qui lui a permis d'opérer des comparaisons, dont les résultats sont intégrés à l'ouvrage La vie en réseau coécrit avec Claire Bidart et Alain Degenne. Sur les chaînes relationnelles, il a mis au point une méthode (les "narrations quantifiées") permettant de reconstruire des processus de mise en relation de personnes, de repérer les situations où ces mises en relations impliquent la mobilisation de relations interpersonnelles, et dans ce cas d'identifier les chaînes de relations mobilisées (« Studying Relational Chains from Narrative Material », (Bulletin of Methodological Sociology, avec Jean-François Barthe and Nathalie Chauvac, 2011). Avec Frédéric Godart, il a également traduit et édité en français la deuxième version de Identité et Contrôle de Harrison White.